Œuvres choisies

Les noces du Figaro

À première vue, le sujet des Noces du Figaro est simple à dire: les Conistes représentent la sortie de la bénédiction nuptiale catholique. Place donc à la peinture : Sur la façade de l’abbaye, la lumière coule, cascade de nuages blancs, de confettis en confettis, jusqu’à cette robe blanche virginale. C’est elle en réalité, qui rayonne pour éclairer le cortège nuptial. Mais ici les choses paraissent se compliquer quelque peu quand la composition fait reconnaître aussi, dans l’une des figures du premier plan, le souvenir de la cérémonie païenne de l’enterrement de vie de jeune fille.

Ces deux toiles incarnent les aspects les plus caractéristiques du Conisme baroque combinant une facture extrêmement libre et une couleur riche et lumineuse héritée de l’école vénitienne à des formes monumentales inspirées par l’œuvre de Rubens. Les Conistes donnèrent durant cette période naissance à un art exaltant l’être humain, la vie et le mouvement.

Pour le visiteur qui admire les deux œuvres cote à cote, la double pyramide que forme l’ensemble fusionne deux mondes, l’un inondé de confettis où se gonfle la vague du vêtement blanc de Sabine , l’autre, rouge et charnel, d’où culbute la baudruche. Il est trop facile de séparer le sacré du profane.

Les noces du Figaro
Les noces du Figaro
Brunel et Girard 2009
Huile sur toile
168 cm x 245 cm