Historique du mouvement - 2

2010

Présentation de « La Bataille de l'esplanade du palais de justice » à l'Orangerie du parc de la tête d'or. Consécration internationale.

2011

Période de forte instabilité politique. Brunel enchaîne les séjours en cellule de dégrisement. Face à certaines polémiques, le ministère de l'intérieur renvoie « La Bataille de l'esplanade du palais de justice » aux peintres et exige un remboursement.

2012

Les affrontements entres forces de l'ordre et manifestants s'intensifient. Girard s’enfuit courageusement au Pérou. Buisson se retire en Corrèze. Dora Guillotière reste en France où elle rejoint un groupe révolutionnaire. Les toiles Conistes sont saisies. Brunel fait parvenir depuis sa cellule des dessins au journal clandestin « Du beurre dans les épinards ».

2013

Girard vit dans la cordillère des Andes ou il apprend la flûte de pan. Buisson explore le Conisme rural en Corrèze.

2014

En Mai, la guérilla menée par le sous-commandant Guyoss, au passé énigmatique, renverse la république. Brunel est envoyé dans un camp de rééducation politique. Girard rentre en France ou il est attendu en héros et devient peintre officiel du parti.

2015

Girard fait libérer Brunel. Les deux peintres retouchent « La Bataille de l'esplanade du palais de justice » et l'exposent à nouveau. En Corrèze, Buisson travaille dans l’isolement le plus complet. Réalisation de nombreux paysages dont
« Aire de repos du péage » de Brive.

2016

Violente dispute entre Girard et Brunel dont les vues sur le Conisme divergent désormais totalement. Suite à cette dispute, Brunel se coupe les ongles des pieds et les offre à une prostituée. Girard le fait interner de son plein gré deux jours plus tard. Depuis sa cellule, Brunel parvient à produire ses oeuvres Post-Conistes-expressionnistes les plus radicales. Il meurt quelques années plus tard dans des circonstances obscures et est jeté en fosse commune.

2017

« Chéri achète moi un 4x4 » est joué au théâtre populaire de la comédie française. Rétrospective Brunel à Beaubourg. Girard rencontre plusieurs actrices. Buisson fuit définitivement la civilisation et s’installe aux îles Seychelles.

2018

Le « portrait du sous-commandant Guyoss » de Girard crée la polémique, il prend ses distances avec le parti et se retire à Ibiza avec la fille de Dora-Guillotière.

2019

Fin du régime révolutionnaire. « Ophélie à la laverie automatique »à l’Opéra Bastille.

2025

Lancement par Girard du chantier de la cathédrale Saint-Ringo.

2037

Mort de Buisson aux Seychelles. Il est enterré à coté de Vincent Delerm.

2058

Girard sculpte un monument à Brunel pour la ville de Prague. Exposition « Der Konismüs » à Berlin.

2064

Girard épouse l’arrière-petite-fille de Kiki Croix-Rousse. Il dessine lui même les plans de son mausolée.

2065

Mort de Girard qui est enterré dans son mausolée sur le plateau de Gizeh.

2071

Exposition « Beyond Conism » à la Modern Tate Gallery.